Salam de biscuiți

(Salami de biscuits)

50 minutes

11 ingrédients

Sans titre (39).jpg

Roumanie

Ingrédients : 

  • 450 g biscuits petit beurre

  • 150 g raisins secs

  • 200 ml lait

  • 150 g cerneaux de noix

  • 40 g cacao

  • 50 g noix de coco râpé

  • 100 g beurre

  • 200 g loukoum

  • 100 g sucre

  • 1 cuillère à café d’arôme de vanille

  • 1 cuillère à café de rhum

Préparation : 

1. Mettez le lait dans une casserole, à feux doux. Ajoutez les raisins secs, le sucre, le cacao, et mélangez bien. Ajoutez le              beurre  et attendez qu’il fonde, jusqu’à ce que la composition commence à bouillir. Arrêtez le feu et mettez la casserole de          côté pendant 5 minutes, le temps de vous occuper des biscuits.

2. Ecrasez-les à la main, de façon à avoir de morceaux petits et grands. Dans un bol, incorporez la vanille et le rhum à la             composition et versez le tout sur les morceaux de biscuits. Mélangez bien et laissez refroidir environ 30 minutes. Rajoutez les       cerneaux de noix et le loukoum, coupé en dés d’environ 1 cm3. 

3. Une fois que vous obtenez cette composition, testez sa consistance : si vous pouvez modeler des boules, c’est parfait ! Si la          composition est trop sèche, rajoutez du lait. Posez du film étirable sur votre plan de travail et parsemez-le de noix de coco            râpée (1-2 mm). Mettez la pâte, donnez-lui la forme d’un salami, que vous roulez ensuite dans le film étirable. Laissez-le              reposer au frigo minimum 2-3h ; il est encore meilleur au bout de 12h.

4. Coupez-le en tranches d’environ 1 cm et servez froid. 

Sans titre (47).jpg

Cette recette est

                                            à la fois détestée et adorée en Roumanie, où tout le monde la connaît. Détestée, car elle rappelle trop la période communiste (1946-1989) et sa pénurie alimentaire ; c’était l’un des rares desserts qu’on pouvait préparer à la maison, avec le peu d’ingrédients qu’on pouvait trouver dans les magasins. Adorée, car c’est LE gâteau de l’enfance pour la plupart des Roumains nés avant 1990. 

Comme à cette époque-là même les produits de base (sucre, farine) manquaient souvent, nos grand-mères devaient se débrouiller comme elles pouvaient, en utilisant deux produits omniprésents dans le commerce : les biscuits appelés populari (une sorte de petit-beurre, mais sans beurre ☺ et tellement durs qu’il fallait les tremper pour pouvoir les manger) et le loukoum, une douceur qu’on doit à l’héritage ottoman dans cette partie-là de l’Europe. Ainsi, la recette originale partait de ces deux ingrédients, auxquels on ajoutait un peu de lait, un peu de margarine, en fonction de ce ce qu’on avait sous la main ; souvent on compensait le manque des autres ingrédients par du rhum. Débrouillardes, ces Roumaines ! 

Les ingrédients énumérés plus haut sont « mis à jour ». En fonction de vos goûts, vous pouvez donc la personnaliser encore plus ! Suggestions : lait végétal, chocolat fondu, poudre de caroubes, amandes, noisettes, arachides, pruneaux, abricots secs ou cranberries… 

Mes grands-parents, ma cousine et moi, à la fin des années ’70, lors d’une fête de famille où l’on a goûté ce dessert pour la première fois