Biscuiți cu miere

(Biscuits au miel)

40 minutes

8 ingrédients

Roxana Barlea

Amitié franco-roumaine

Institut de la langue roumaine

Sans titre (39).jpg

Roumanie

Ingrédients :

  • 130 g de miel

  • 140 g de sucre

  • 4 œufs 

  • 800 g de farine

  • 115 g d’huile

  • 1 cc de mélange 4 épices 

  • 1 cc de bicarbonate, « éteint » dans 1 c de jus de citron 

Préparation : 

1. Mélangez le miel avec le sucre. Ajoutez l’huile, tout en continuant à mélanger. Ajoutez ensuite 3 œufs, les épices et le                bicarbonate, « éteint » dans une cuillère de jus de citron. Enfin, lorsque le sucre est fondu, ajoutez petit à petit la farine et              mélangez jusqu’à l’obtention d’une pâte homogène. 

2. Étalez ensuite la pâte sur un plan de travail, à l’aide d’un rouleau à pâtisserie. Elle doit avoir environ 5 mm d’épaisseur (elle         ne doit pas être trop fine, sinon les biscuits risquent de brûler). Découpez ensuite la pâte étalée à l’aide d’un emporte-pièce (ou     d’un petit verre aux bords fins).

3. Pour les quantités indiquées ci-dessus, comptez environ 5 plaques de pâtisserie.

4. Enfournez ensuite les biscuits à 180° « chaleur tournante » (dans un plat couvert de papier cuisson), après les avoir enduits            d’œuf à l’aide d’un pinceau de cuisine (le 4ème œuf, battu au préalable avec une fourchette).  Laissez les biscuits cuire              environ 10 minutes. 

5. Laissez refroidir les biscuits. Les biscuits peuvent être gardés assez longtemps dans une boite hermétique, afin d’éviter qu’ils          ramollissent.

Sans titre (38).jpg

Ma famille, dans les année '80, à l'époque où j'aidais ma mère à faire ces biscuits. La recette, dans le cahier de ma grand-mère.

Cette recette,

                                      que ma grand-mère, mes tantes et ma mère faisaient souvent dans mon enfance, est transmise de génération en génération dans ma famille, qui vit en Roumanie. Lorsque j’ai essayé de la faire avec mon copain et ses enfants, des français pur-sang ☺, ça a été presque… la dispute ! Lui, il était habitué à des recettes très précises (850 g de farine, 30 g de sucre etc.), tandis que toute la gent féminine roumaine, traditionnelle, transmet des recettes ainsi : un verre d’huile, 2 tasses à café de miel… « Quel type de verre ??? Tasses à café petites, grandes, à l’italienne ??? » rouspétait Stéphane paniqué. Tout a culminé avec… farine – autant que ça prend. « Sérieux ??? J’en ai marre, moi, des quantités à la… roumaine !!! » Ainsi, pour éviter la dispute dans d’autres couples, j’ai « traduit » les quantités plus haut en langage… moderne.